1 mois de voyage : Mes impressions

1 mois de voyage : Mes impressions

Déjà, 1 mois de voyage… J’ai l’impression qu’un TGV vient de passer devant moi tellement les choses se sont passées rapidement !
Je vais essayer de vous livrer mes impressions aussi fidèlement et sincèrement que possible.

Le temps n’est pas la même chose quand on voyage

Jamais de ma vie, je n’ai vécu hors du temps comme je le vis maintenant. Depuis le début de ce voyage, je me suis complètement déconnecté du temps qui passe, je ne me préoccupe absolument plus du jour que l’on est, et les heures passent à vitesse grand V ! Quelle sensation incroyable de ne plus être guidé par notre routine quotidienne mais juste rythmer par ses envies. Ce premier mois est passé tellement vite que j’ai l’impression de n’avoir vécu que quelques jours de voyage !

J’ai appris sur moi

Le voyage forme la jeunesse, l’adage a du bon sauf que je ne suis plus tout jeune (un peu quand même). Quelle incroyable formation à la vie. Et quand je parle voyage, je ne parle pas de vacances en circuit organisé dans un hôtel 4 étoiles où tu restes 2 semaines au bord de la piscine à siroter un cocktail ! Non, non !

Parce que à l’annonce d’un tour du monde beaucoup de gens te sortent cette magnifique phrase qui te fait siffler les oreilles “oh, tu pars en vacances 15 mois” Comment te dire… passerais-tu 33h dans un train assis à quatre sur une banquette sans clim et à 30 degrés de température ? Pas vraiment ! Pour moi, le voyage, c’est cette excursion hors de sa zone de confort pour faire une incursion dans la vie et le quotidien de milliard d’inconnus. En 1 mois, j’ai été témoin de choses que jamais je ne verrais en France ! Ces choses qui sont diamétralement opposées à notre culture, ces choses qui te font te remettre en question, notamment sur ta personne, tes origines et ton futur ! Je suis quelqu’un qui prend beaucoup de recul pour pouvoir analyser ce qui m’entoure, j’ai vu et j’ai vécu plein de situations inédites qui aujourd’hui me permettent d’avoir un regard différent entre chaque culture. Ce qui m’amène à la phrase suivante !

J’ai de la chance

Car oui je me considère chanceux, chanceux sur plusieurs points :

  • le premier, et ça c’est la chose la plus belle qui m’a été donné de faire : J’ai de la chance de pouvoir faire ce voyage ! Combien de personnes souhaiteraient être à ma place ? (Combien s’en donnent les moyens aussi ?). J’observe souvent les locaux qui possèdent très peu et je les vois donner tellement de choses venant du cœur et je me dis souvent que eux n’ont pas les moyens de voyager comme je le fais et je mesure ma chance.
  • le deuxième c’est que j’ai de la chance d’habiter un pays comme la France ! Alors vous allez me dire ” mais ici, c’est cher et bla bla bla” oui ! Je vis la même chose que vous, je paye mes impôts à distance, je vis les mêmes problèmes que vous, mais est ce que l’on se rend compte de tous les avantages que propose notre pays ? De pouvoir boire de l’eau propre à la consommation au robinet ? De ne pas voir les gens de tout âge dormir TOUS les soirs à même le sol ? D’avoir des trottoirs ? D’avoir de l’eau chaude en permanence ou ne pas subir 3 coupures d’électricité en une soirée ? Non ! Non, car nous ne faisons qu’exprimer la valeur des choses que l’on connaît. Une fois sorti de son confort et de sa bulle et aller vivre dans des pays dit du “tiers-monde” ta vision des choses changent, à présent je me rend compte de tout ce que notre magnifique pays nous offre quotidiennement , et dans ce sens, je ne parle pas de jolis paysages ou encore des repas pas cher des pays que je visitent, mais vraiment de ce que l’on peut vivre dans ces différentes destinations, une vraie connaissance de la culture et comment les gens vivent. Mais attention, je connais aussi les points négatifs de la France, et je pense que cela me rend plus crédible si je dois la juger.

Apprendre à être autonome :

Et oui, car quand on vit chez papa et maman, on est (encore une fois) dans sa zone de confort ! Le repas est prêt, le linge est fait, la maison est propre bref toutes ces choses qui te font sentir bien couvé dans un œuf, le rêve quoi !! Aujourd’hui, les choses sont bien différentes.
Je dois trouver les endroits pour me loger et j’utilise en autre le couchsurfing ou des guest house pas cher, je dois trouver des astuces pour préserver mon budget et ne pas tout claquer en vêtement et/ou souvenir, laver son linge et faire parfois mes repas, il faut que je sois réfléchi et parfois laisser certaines de mes envies de côté. Bref depuis que je suis dans mon voyage, j’ai fait un pas-de-géant ! Certaines personnes prennent un appartement pour quitter le nid familial moi, je fais un tour du monde ! Et je viens de sauter d’un coup dans le grand bain ! Et personne ne se trouve avec moi pour me dire quoi faire au quotidien. (Maman et Papa sont à 8 000km et oui, je suis TOUT seul !)

Gérer son argent

Je n’ai jamais aussi bien géré mes dépenses qu’aujourd’hui … Le fait d’avoir un budget et d’essayer de si tenir de réfléchir à chaque achat en se demander si cela me sera vraiment utile ou encore d’essayer de trouver les solutions les plus économiques à long terme … Toutes ces choses ont un impact sur un budget, qui ne se compte pas sur 1 mois, mais sur 15 mois ! Bien sûr si je flashe pour quelque chose, je m’autorise un achat, je ne suis pas paranoïaque, mais le voyage m’a appris à bien gérer mon argent pour payer son logement, sa nourriture ou encore ces déplacements.

Voilà mes premières impressions sur moi sur mon ressenti et ce que je vis, je perçois des changements parfois timides d’autre plus prononcés. Pour certaines personnes ce que j’écris pourrait être de l’acquis, mais nous sommes tous différents, nous apprenons de nos expériences et cela nous aide a grandir.

Je ne suis qu’au début de mon voyage et je sens que les 14 prochains mois me réservent d’autres surprises …

comment No comments yet

You can be first to leave a comment

mode_editLeave a response

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

menu
menu